Vous voulez devenir un pro du management ? Sachez que vous devez mettre en pratique vos acquis à l’université et découvrir leurs issus. Vous pourrez alors découvrir le fossé qui sépare la théorie de la pratique. Plusieurs styles de management sont disponibles et c’est en les appliquant dans les meilleures des conditions que vous pourrez devenir un bon manager pour vos équipes. Chacune vos équipes sera alors à votre écoute et interviendra dans le total respect de vos directives. Zoom sans plus tarder sur les différents styles de management.

Le management directif

Ce style de management est autoritaire. En tant que manager, vous exercez le plein pouvoir sur votre équipe et cette dernière doit suivre vos directives. Vous ordonnez l’action et exigez des résultats. Ce type de management prend en compte la hiérarchie et les collaborateurs doivent s’exécuter dans poser des questions. En fonction des résultats, la récompense ou la sanction tombe. Le manager est distant avec les équipes pour préserver son autorité et ceci qu’importe la situation. Certes, sous la pression, les collaborateurs sont plus productifs mais le manque de communication crée un mal-être au travail. Avec le management directif, les salariés ne jouissent pas de l’autonomie et ceci quelle que soit la situation. 

Le management persuasif

Ce style de management se démarque par la préservation du côté humain. Le manager détient le pouvoir décisionnel mais les collaborateurs sont impliqués dans la vie de l’entreprise et leurs avis sont pris en compte dans l’équipe. Bien entendu, la décision finale revient au manager pour chaque projet mais ce dernier prend en compte les avis de son équipe. Cette dernière sent son appartenance à l’entreprise et est plus loyale. Le management persuasif offre aux collaborateurs l’occasion de s’exprimer et leur permet d’atteindre les objectifs. 

Le management participatif

Ce type de management est la plus en vogue actuellement. Le côté humain est mis en avant et les collaborateurs ont invités à participer dans la vie de l’entreprise et même à prendre des décisions sur chaque projet. Le manager fait comprendre à son équipe qu’ils sont sur le même pied d’égalité. Bien entendu, il coordonne chaque projet et dirige son équipe en vue d’obtenir les meilleurs résultats. Il est à l’écoute de ses collaborateurs et prend en compte leurs avis afin de prendre la meilleure décision.

Le management participatif est intéressant dans la mesure où le sens du mot « équipe » est bien considéré. Cependant, pour que ce style de management garantisse l’efficacité, il faut que les collaborateurs soient expérimentés et surtout compétents. Leurs avis sont alors pris en compte et des échanges se font avant la prise de décision dans chaque projet. Les objectifs sont alors faciles à atteindre et l’environnement de travail est motivant. Bien entendu, le manager doit bien jouer son rôle pour éviter les excès de zèle et la désorganisation.

Le management délégatif

Comme l’expression le laisse entendre, le management délégatif consiste à déléguer les tâches voire même des projets. Les collaborateurs sont autonomes et plus responsables car ils prennent les décisions sur le projet qu’on leur confie et doivent obtenir de bons résultats. Ils doivent faire preuve d’implication dans leur travail car seule leur performance est gage de leur pérennité au sein de l’équipe. Ils doivent être autonome, avoir le sens de la communication et surtout s’impliquer dans ce qu’ils font. Ce style de management est exploité surtout dans le cadre d’un télétravail ou encore du freelancing. Il exige de l’autonomie du côté des collaborateurs et ceci dans différents domaines d’intervention.